Serveur Minecraft (1.11.2)
 
AccueilFAQCalendrierGalerieRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Adresse du Serveur Minecraft
Adresse IP du Serveur Nethergrad:

nethergrad.craft.vg



Partagez | 
 

 -L'ombre d'Arker- [Chapitre 4]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bapto
Admin
Admin
avatar

Messages : 1260
Nethars : 2439
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 26

Feuille de personnage
Inventaire:
Santé mentale:
20/20  (20/20)
Santé:
80/80  (80/80)

MessageSujet: -L'ombre d'Arker- [Chapitre 4]    Jeu 4 Juin - 22:48



Peu de temps après la mort du dictateur Némésien connu sous le nom de Gordon Drake, l'Imperator Nathar avec l'accord de l’impératrice Operienne, Lady Dilva ordonnèrent la destruction du tristement célèbre, laboratoire Arker...
Ce lieu d’expérimentation scientifique a vu naitre d’innombrables inventions et évolutions technologique (notamment les travaux sur les stases ectoplasmiques), mais on le connait surtout pour avoir été le lieu de conception du très célèbre cyborg Arkas. Une merveille de technologie, alliant mécanique et organique, composé d'acier et de platine divin, Arkas a été en son temps l'un des plus grand héros, voir Le plus grand. Les événements des derniers siècles sont souvent rattachés à son nom, et pour cause, il a été l'instrument d'un plan complexe, et ô combien machiavélique. Désormais Arkas et tout les dérivés androïdes qui ont suivis (tel que Pyrrhus delta) appartiennent maintenant au passé et n'ont plus lieu d’être dans ce monde nouveau.

La destruction du laboratoire, fut l'occasion d'un grand événement à la fois festif, et commémoratif. Une immense cérémonie pour faire table rase du passé, tout en se remémorant les tragiques épisodes qui ont meurtris Nethergrad et la terre tout entière. Nathar profita de l'occasion pour rendre hommage aux héros morts ou disparus, tel que Rhaemlord, Altrar, Katandre, Ildarik, et même Arkas. Il invita également les héros toujours vivants, comme la Chimère, Dugkam/ouble, Hilkaan et bien d'autre.

Cet événement qui se déroula en +385C, marqua pour ainsi dire la fin d'un cycle dans l'histoire Netharienne. Néanmoins, la destruction du laboratoire Arker ne fut pas dénuée de conséquence... En effet, après la "cérémonie de la mémoire", Nathar accompagné par la belle Dilva, activèrent tout deux le levier censé déclencher l'explosion du complexe. L'explosion eut bien lieu, une immense secousse fracassant le sol. A la surface, rien de bien méchant, quelques petits tremblements, mais aucun dommages. Peu de temps après, une épaisse fumée se dégagea de l'unique entrée du laboratoire. L’œuvre d'Arker n’était plus, suite à cela, s'ensuivit un grand et épique feux d'artifice, des fusées rouges, bleus et jaune éclatant tout proche du Deus Ex machina de Red Opera. La soirée s'acheva dans une longue beuverie interminable... Au matin, quelques agents de l’état chargé du nettoyage du site crurent apercevoir une présence au sein de la fumée toujours aussi épaisse, se dégageant du labo en ruine. On mit ces observations sous le coup d'hallucination... Mais les jours qui suivirent on rapporta plusieurs témoignage d'habitants vivants tout proche du complexe, des témoignages faisant échos a ceux des agents impériaux; une présence humanoïde nageant au travers de la fumée blanche.

Ce qui aurait pu passer pour une simple légende urbaine, devint finalement un véritable problème de société, des lors que l'empire se chargea d’enquêter sur ces rumeurs... On fit dépêcher plusieurs agents spécialisés, la zone fut mise en quarantaine. Au bout d'une semaine, plus personne ne pouvait approcher le complexe a moins de vingt kilomètres à la ronde. Les rumeurs les plus étranges et les plus glauques s'intensifiaient dans les auberges et autres tavernes. On faisait notamment mention d'une possible résurrection d'Arkas, ou encore de monstre mécanique ayant pu échapper aux explosions... La vérité ne fut connu que bien plus tard, et seulement dans un cadre restreint...

La population Netharienne ne connut jamais la vérité de cette affaire, la zone fut ré-ouverte, après deux mois de quarantaine. Au cours de cette fermeture, on avait pu entendre divers bruits d'explosions, de cris humains et non humains... Mais aucune images n'avait filtrées. Personne n’était apte à se représenter les événements de ce qu'on nomma rapidement "la zone". Toujours est il que le laboratoire Arker malgré sa destruction, avait encore bien des secrets à révéler... Une fois "la zone" ré-ouverte, il y eut comme un afflux de curieux et d'aventuriers, tentant désespéramment d'obtenir des réponses à ce confinement exceptionnel. Mais rien... l'entrée du laboratoire avait été condamnée par une immense infrastructure de granit et d'acier. Seul le sol pouvait révéler quelques étrangetés, notamment des zones brulées, quelques fragments métalliques et du sang séché.

Finalement, la destruction du laboratoire Arker, qui aurait du passer comme un symbole de Tabula rasa, et de renaissance vers un monde meilleur, engendra tout le contraire... Le peuple Netharien, se sentit trahi d'avoir été mis de coté face à cet événement tant mystérieux, et les histoires de cyborgs et d'apparitions s’étaient répandus dans tout les esprits. Un vent de terreur soufflait sur la capitale, a tout moment on s'attendait a être envahit par une armée de type Arkasienne...

L'imperator Nathar, face à cette menace généralisée, décida de tenir une réunion publique pour faire état de "la zone".

Il révéla tout en restant très évasif, qu'en effet, une créature mécanisé avait pu survivre à l'explosion. Il enchaina très vite pour dire que cette dernière fut mise hors d’état de nuire, et qu'il n'y avait plus aucun risque. Il insista sur le fait, que plusieurs inspections du laboratoire avaient été effectués pour tenter de dénicher d'autre potentielles créatures encore vivantes. Il conclut en insistant, qu'a ce jour, le complexe ne représente plus aucun risque!

Néanmoins le doute persista pendant plusieurs jours... on ne savait quoi penser, toujours est il, que les bruits avaient cessés, ainsi que les apparitions.

Mais la vérité est ailleurs...




---Rapport impérial sur "la Zone"---

:_Directeur du Kremlin: Mandrakar
:_Habilitation = Haute sécurité

Objet: Découverte sur la Zone de quarantaine.

Cher Imperator, je vous joins mon rapport sur "la zone". Après une quarantaine du complexe, nous avons du établir une sécurité de 40km de diamètre, et ce dans le but d'éloigner les regards indiscrets. En surface, la zone ne nous a offerte aucune réponse, les soi-disant voix et/ou apparitions ne se sont pas manifestés. C'est pourquoi j'ai mandater plusieurs escouades en vue d'engager une exploration plus approfondie des ruines du laboratoire Arker. Sur les trois groupes, un seulement en est revenu vivant. Les deux autres ont été tué et déchiqueté par quelque chose d’étrange. Notre première hypothèse s'orienta sur une créature de la surface ayant trouvé refuge au sein du complexe. Or après plusieurs recherches armées, cette hypothèse se révéla erronée. En réalité, nous avons découvert un survivant de l'explosion du laboratoire. Un cyborg féminin, une abomination d'Arker a vrai dire... Ses bras ont été remplacée par des tentacules mécaniques bardés de lames tranchantes comme des rasoirs et extensible a volonté. Autre observation étrange, ces "bras" sont tout deux reliés a son appareil génital... Je ne donnerai pas mon avis sur l'esprit dérangé d'Arker... mais a première vue, la créature ne peut détacher ses membres, elle peut juste les étendre et s'en servir comme des "boucles tranchantes". Fort heureusement, nous avons capturé l’androïde après moult pertes... Actuellement l'invention d'arker, est en sommeil ectoplasmique, sa stase a été convoyée discrètement au kremlin en vu d’interroger cet individu et en savoir plus quand à son but, sa conception et son nom...

Fin du rapport, Mandrakar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nethergrad-server.forumactif.com
bapto
Admin
Admin
avatar

Messages : 1260
Nethars : 2439
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 26

Feuille de personnage
Inventaire:
Santé mentale:
20/20  (20/20)
Santé:
80/80  (80/80)

MessageSujet: Re: -L'ombre d'Arker- [Chapitre 4]    Ven 5 Juin - 12:29



--Interrogatoire n°34.

Sujet: Créature Arkasienne.


...Bon, reprenons, quel est votre nom?... Vous avez bien un nom... L'ego surdimensionné d'Arker a bien du vous attribuer un nom!
-Un nom? vous croyez que ce malade c'est amusé à me nommer?!

-Je suis une expérience ratée, comme tant d'autre! Je faisais partie d'un projet plus vaste, malheureusement, je suis resté le seul prototype du projet Omega. L'ultime expérience du scientifique Netharien...

-Pourquoi dites vous, "l'ultime expérience"?

-Depuis la ré-ouverture du laboratoire par Nathar, Arker a tenté plusieurs projet pour contrer sa plus grande invention: Arkas. Cependant, et comme à son habitude il perdit le contrôle sur ses sujets, et ses plans furent, disons mis en pause. Le temps aux Nethariens de nettoyer le complexe des sbires d'Arkas, et de vaincre son général, un certain Pyrrhus Delta. La mort d'Arkas permit à Arker de reprendre ses travaux, mais quelque chose le hantait, il se savait traquait par quelqu'un, un Némésien. Il a élaboré le projet Omega dans l'optique de laisser un héritage puissant lorsqu'il se ferait prendre par Drake... Mais, comme vous pouvez le voir, je suis le seul sujet inachevé qu'il a laissé au monde...

-Vous étiez Netharienne avant de subir les perversions d'Arker, je me trompe?

-En effet, néanmoins, mes souvenirs avant le labo sont confus voir inexistant, je me rappel que de mon nom humain... Kate... Désormais je ne suis plus qu'un jouet mécanique d'un scientifique fou, prisonnière de mon propre corps!

-...Kate, nous savons de source sure, que lorsqu'Arker est mort, le complexe souterrain était totalement vide, aucun homme ou androïde en tout genre. Où étiez vous dans ce cas?

-Le projet Omega a commencé peu avant l'invasion du complexe par Arkas et son armée. Lorsque le cyborg a prit d'assaut le complexe, les rares scientifiques encore présent, ont été tués, et les androïdes en état de fonctionnement se sont ralliés à la cause du "mécanisé"... Pour ma part, Arkas n'a pas su m'accorder sa confiance, il me trouvait encore trop humaine, toutefois, il voyait bien les sévices que j'avais du endurer, et que j'endure toujours, il me laissa ainsi la vie. J’étais désormais libre, mais toujours rejeté, aussi bien par les humains que par les robots... Quelle ironie vous allez me dire! Ceci étant, je ne savais que faire, et quel rôle jouer dans cette guerre qui me dépassait... J'ai espionnée pendant un temps le cyborg, essayant d'apprendre quelques secrets croustillants pouvant être revendu aux camps adverses et ainsi acheter une place dans leur rangs. Or un jour je surpris une conversation entre le robot et Drake. Le cyborg faisait mention du meurtre d'un roi nordique, portant le nom d'Altrar, il se focalisa plus spécifiquement sur son casque, qu'il nomme "Thark". Il révéla au dictateur Némésien son emplacement. Drake pensait pouvoir obtenir un puissant pouvoir en se le procurant. Malheureusement pour lui, je le devança...

-Vous avez le casque du défunt roi Rhaemlord?!

-Non je ne l'ai plus... Ce casque, était comme maudit, des voix obscures s'en échappaient constamment, et ce même après l’événement que vous avez appelé "vague psy", lorsque la magie à sois-disant quitté le monde. Ce Thark, lui était toujours autant maléfique... Il fallait que je m'en débarrasse avant de devenir complétement folle, et dépendante de son pouvoir! Je l'ai finalement vendu a un personnage très singulier...

-A qui avez vous vendu cet artefact Kate??

-Un homme du nord, un Natafarkien banni par son peuple. Blake Mhendhorl. Un grand guerrier possédant des dons de Nécromancies, la raison pour laquelle son peuple l'envoya en exil... Il m'en donna une belle somme, sans trop poser de question quand à son origine et son authenticité. Peu après je décida de revenir sur le lieu de ma conception, le laboratoire Arker. J'y ai vécu durant plusieurs mois, jusqu'au jour où vous l'avez fait sauter! J’étais a l’intérieur du complexe! je croyais être morte, mais c’était sans compter le génie d'Arker, je ne subis aucune blessures... La suite vous la connaissez...

-Où se trouve ce dénommé Blake Mhendhorl?

-Vous en avez donc rien à foutre de m'avoir fait sauter la gueule?!

-Je n'ai pas dit ça, mais vous ne vous rendez pas compte de l'importance de ce casque! Il est maudit, et il détient d'immenses pouvoirs démoniaques! Savez vous ce qu'est devenu votre acheteur?

-Hum... a coup sur il est certainement roi de Natafark à l'heure actuelle...

-Si ce que vous dites est vrai, le Thark de Tharlarmor est de nouveau sur son trône de saphir, les vieilles rancunes Natafarkiennes vis à vis de notre peuple risquent à coup sur de se réveiller! Je vous donne le choix, rejoignez nous, et nous vous offrirons une nouvelle vie, en échange, aidez nous à faire tomber ce nouveau roi du nord!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nethergrad-server.forumactif.com
Kikoo996
Aristocrate
Aristocrate
avatar

Messages : 344
Nethars : 366
Date d'inscription : 18/01/2013
Age : 17

Feuille de personnage
Inventaire:
Santé mentale:
15/15  (15/15)
Santé:
60/60  (60/60)

MessageSujet: Re: -L'ombre d'Arker- [Chapitre 4]    Ven 17 Juil - 22:39

Hilkaan était à son bureau, dans une chambre située dans l’une des auberges de Nethergrad. Il entendait une rumeur provenant de la place publique, mais peu lui importait. On devait encore parler de l’une des innombrables crises que traversait le continent.

Il griffonnait sur un morceau de papier des mots, des dessins, des schémas de potentielles machines qui pouvaient faire avancer la société de son temps. Peu de ses inventions fonctionnaient correctement, et il fallait parfois des centaines de plans différents pour qu’un des systèmes d’une machine soit fonctionnel. Mitrinthia venait régulièrement lui dire de prendre l’air, mais son conjoint était tellement investi dans ce qu’il faisait qu’après à peine quinze minutes de promenade il demandait à revenir dans sa chambre. L’indifférence croissante d’Hilkaan face aux événements inquiétait la Natafarkienne, mais elle pensait néanmoins comprendre la cause de ce comportement : depuis la révolte Natafarkienne et l’arrivée de Blake Mhendhorl au pouvoir, il semblait avoir nul espoir d’améliorer la situation actuelle et se consacrait donc à ce qu’il aimait vraiment ; Hilkaan était un scientifique et non un politicien ni un chef de guerre, quels que soient les exploits qu’il avait pu accomplir avec d’autres généraux.

Elle regarda par la fenêtre juste à temps pour apercevoir une étrange femme dans la maison d’en face qui faisait à ce moment là office d’interrogatoire. Elle vit la femme échanger une poignée de main avec son interlocuteur et gagner la sortie de l’auditoire. Mitrinthia se cacha quand la femme passa devant la fenêtre, de peur d’être prise en train de l’observer mais ce que la Natafarkienne ignorait, c’est que la femme était déjà assez tiraillée pour surveiller si on l’espionnait.


Kate senti l’air frais caresser ses côtes métalliques tandis qu’elle traversait la capitale Nétharienne. Celle-ci avait d’ailleurs bien changée depuis qu’elle en avait été enlevée de force… Mais elle en avait cependant gardé aucun souvenir.

« Ce sont ces personnes, tous les humains que tu rencontres, qui ont détruit leur propre culture, ont fait couler des continents entiers et ont corrompu leurs terres autant que leurs seigneurs » lui dit la voix.

Comme d’habitude, Kate ignora la voix. Elle s’était mise d’accord avec l’inspecteur pour faire tomber Mhendhorl du trône et de récupérer le Thark qu’elle avait malencontreusement vendu à celui qui avait à présent toute autorité sur Natafark. Elle accomplirait sa mission. Et sa première motivation était qu’elle voulait le faire elle-même, et ne le faisait pas entièrement pour ces inspecteurs pitoyables de Nethergrad. Elle le faisait… pour son indépendance.

Voyager n’était pas un problème pour Kate car son corps de cyborg lui permettait de se déplacer à une vitesse incroyable que ce soit sur la terre ou dans l’eau. C’est ainsi qu’elle fit le trajet de Nethergrad jusqu’à Natafark en moins de d’une journée, dépassant parfois la vitesse des plus grands navires grâce à ses bras cybernétiques qui pouvaient lui servir de propulseurs.

Une fois sur la terre ferme, elle commença à observer le paysage qui l’entourait. Elle n’avait jamais eu l’occasion de venir dans ce pays auparavant et elle découvrait donc pour la première fois ce froid du Nord qui glace les os des humains dès leur arrivée. Heureusement pour elle, Kate n’était pas humaine, quoiqu’elle aurait bien aimé l’être. Elle repoussa cette idée qu’elle ne pouvait se permettre de garder en tête. La voix ne se fit d’ailleurs pas attendre pour lui rappeler.

« La création dont tu fais l’objet n’a peut être pas l'air terminée, mais sois au moins reconnaissante que je t’ai donné ce corps ! Tu aurais pu rester comme ces millions d’autres humains qui dénigrent la technologie et refusent le progrès… » lui dit-elle.

Kate ignorait encore qui était cette voix et ce qui lui permettait de parler dans sa tête et allait jusqu’à entendre ses propres pensées. La cyborg tentait en permanence de se souvenir de sa vie antérieure, en tant que Nétharienne ‘normale’, mais elle ne voyait que des fragments d’images - comme des rêves – qui semblaient n’avoir aucun sens ni aucun lien entre eux.

Elle continua néanmoins son chemin vers ce qui semblait être un port natafarkien. Là bas, elle tenta de se renseigner en écoutant les conversations des habitants. Ces derniers étaient d’ailleurs très agités et parlaient du roi qui avait pris le pouvoir quelques semaines plus tôt. Mhendhorl. Celui-ci résidait apparemment dans l’ancienne demeure de Rhaemlord, contrairement à Hilkaan qui avait voulu symboliser la rupture avec la dictature du propriétaire primaire du Thark. Certains soutenaient Mhendhorl et prétendaient qu’il réinstaurerait l’Ordre, tandis que d’autres, aspirant à la liberté qu’ils avaient avant son arrivée au pouvoir, dénigraient chacune de ses actions.

Les avis des habitants intéressaient peu Kate, qui ne cherchait qu’à trouver l’endroit où résidait Mhendhorl. Elle n’avait de toute manière jamais été très intéressée par la politique, du moins de sa vie de demi-cyborg. La politique était d’ailleurs contraire à l’indépendance selon Kate, puisqu’elle impliquait la création de lois qui limitait la liberté de chacun, qu’elles soient favorables aux habitants ou non.
Bien qu'elle voulait remplir son objectif dans le délai le plus bref possible, Kate devait dormir. L'énergie de son corps de cyborg ne se renouvelait qu'une fois son corps au repos et, malgrès la vitesse du "rechargement", elle était contrainte à s'arrêter plusieurs heures.

Peu de choses faisaient peur à Kate, mais étonnamment dormir faisait partie de ces peurs. Elle avait pendant ses heures de repos des rêves... Ou plutôt des cauchemards qui lui montraient des images horribles. Elle se voyait en train de se faire torturer, puis de subir une opération sans anesthésie, hurlant et agonisant sans pouvoir pour autant mourir. Un visage était toujours présent derrière ceux des personnes oeuvrant ce carnage. Un visage à la fois amical mais dur, avec une expression impossible à percer. Kate avait plusieurs fois tenté de redessiner ce visage dépourvu d'humanité une fois réveillée, mais il disparaissait de sa mémoire aussitôt.

Elle subit donc ces rêves affreux pendant une nuit encore, avant de repartir à la recherche du nouveau roi.
Le lieu où résidait Mhendhorl ne fut pas difficile à trouver car il était au sommet de la plus grande montagne de Natafark. Un grand escalier y menait mais Kate s'y serait fait repérer beaucoup trop facilement, et elle gravit donc l'autre pan de la montagne à la l'aide de ses bras cybernétiques. Une fois au sommet, elle tua silencieusement les gardes de manière à ne pas être repérés, et que ses victimes ne souffrent pas. Une lame droit dans le coeur avec un pouvoir anesthésiant.

Elle entra dans la plus grande pièce du palais et trouva Blake Mhendhorl sur un trône de saphir, pris dans une espèce de transe. Or à son arrivée, il se leva lentement et dit avec une voix qui ne semblait pas sortir directement de sa bouche :

«- Faut-il donc que chaque dirigeant de cette nation soit détrôné ou tué avant même qu'il ait mis en place ses lois ?
- Le seul dirigeant qui n'était pas réellement un tyran s'est fait détrôner par vous-même», lui répondit Kate. «Mais de toute manière si vous méritiez vraiment cette place de roi, vous auriez d'ores et déjà deviné la raison pour laquelle je reviens à vous. Et je vois sur même à travers votre Thark que vous ne la connaissez pas.
- Un roi, surtout celui choisi par les dieux n'a pas à deviner quoi que ce soit car toute vérité lui est annoncée en face de lui», rétorqua le roi du Nord.
«- Peu importe, vous parlez là de choses que je ne respecte pas. Je viens vous retirer le Thark que je vous ai moi-même vendu, or il n'y aura cette fois aucune négociation. Je ne sais même si je vais vous laisser la vie sauve car ce casque vous a corrompu et a rendu votre âme mauvaise, selon certains. Prenez donc votre mort comme un... cadeau de ma part, un remerciement, disons.»

Mhendorl, qui était jusqu'alors très calme, se tendit. Des filaments de matière noire tournaient autours de lui, ce qui était caractéristique des Nécromenciens qui se préparaient à attaquer. Il se jeta alors sur Kate, qui l'esquiva en se propulsant à l'autre bout de la pièce. La jeune cyborg sortit alors une immense lame de chacun de ses bras cybernétiques, puis se jeta sur le Nécromancien à son tour. Hors, à la seconde à laquelle les lames allaient transperer l'armure de Mhendhorl, ce dernier disparu dans un nuage de fumée pour réaparaître à l'autre extrémité de la pièce. Il murmura ensuite quelques paroles dans une langue inconnue à Kate, et la cyborg se retrouva aussitôt plaquée contre le mur sans la possibilité de faire quelconque mouvement. Le Nécromancien, s'approchant d'elle, commença alors à lui infliger des apparitions et des hallucinations dignes des pires cauchemards qu'elle avait eu.

«- La science est une bien belle chose... Ton père a fait de toi une bien belle création, bien plus terminée qu'elle en a l'air.
- Mon... Père?
- Tu ne sais donc pas que c'est grâce à ton père que tu as ce formidable corps? Tu es son ultime création ! Celle dans laquelle il a mis le plus d'effort...»

Tout à coup, Kate reconnu dans le visage qu'elle voyait dans ses cauchemards ses propres traits, cet homme observant l'horreur qui lui était infligée était son père.
La voix la rappela alors.

«Non, non Kate ne l'écoute pas. Cet homme est mauvais, plus mauvais encore que tous les Hommes, il ne raconte que des mensonges ! Jamais je... Enfin jamais ton père n'aurait fait cela !»

«- J'ai été lors de ta création très proche de ton père», continua Mendhorl. «En effet la science Arkasienne utilisé par cet homme admirable a permis de t'effacer la mémoire afin que tu ne te souvienne plus de ta transition entre femme et cyborg. Mais la mémoire, même effacée, laisse des traces sur le reste du cerveau qui ne sont pas effaçables car elles affectent des organismes trop importants. La région du cerveau s'occupant de ton inconscient étant marquée par ces souvenirs, il est donc normal que tu aie eu des visions dans tes rêves de ton passé. Mais ton père, Arker, avait un autre plan derrière ta création... Il savait que sa mort était proche et voulait continuer à vivre sous une autre forme, hors aucune science ne permettait d'accomplir ceci. C'est alors qu'il fit appel à ma magie ! Il me demanda de le tuer une fois ton corps terminé afin de ressuciter son âme dans sa propre création."

«Bon d'accord Kate, je suis ton père et j'ai fait cela. Par amour. Comprends-tu, je voulais rester avec toi pour toujours...»

«- Et il essaye, alors que je le couvre de gloire, de se justifier !», s'exclama Mendhorl. «Mais s'il a mis son âme au beau milieu de ta conscience ce n'est que par pure perversité... Pouvoir un jour prendre le dessus sur ton corps et le contrôler entièrement ! Obtenir le pouvoir de la technologie que tu contrôles ! Je vais d'ailleurs te faire un cadeau à mon tour, Kate dite 'Omega'. Je vais te rendre la justice et enlever cet homme de ton corps qui ne reconnait même pas l'aide que je lui ai donnée..."

«NON !!!»

La voix de son père resonna dans le crâne de Kate. Elle sentit soudainement une puissance incroyable en elle qui la libéra de l'emprise de Mendhorl. Elle se sentait extrêmement lucide et avait la sensation d'avoir toute la situation sous contrôle. Le roi décrocha un énorme morceau de glace d'un coin de la pièce et le lança sur la cyborg, qui l'esquiva à quelques millimètres près. L'instinct de Kate lui disait de contrataquer, mais elle décida de fuir : mieux vallait revenir plus tard plus préparée.

«- C'est ça, fuis... Tu ne pourras cependant pas changer le destin de tes frères Nethariens qui vont mourir sous les coups de mon armée. Car à partir de demain je pars pour Katandre chercher le morceau de pouvoir qu'il me manque pour régner sur toute la Terre, et je détruirait tout ennemi qui sera en mon chemin !»

Ce qu'il ne savait pas, c'est que les capacités de Kate lui avaient permis d'entendre ces paroles qu'elle rapporterait à Nathar dés son retour. Si une grande bataille se préparait, Natafark n'allait pas la gagner sans difficultés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kikoo996
Aristocrate
Aristocrate
avatar

Messages : 344
Nethars : 366
Date d'inscription : 18/01/2013
Age : 17

Feuille de personnage
Inventaire:
Santé mentale:
15/15  (15/15)
Santé:
60/60  (60/60)

MessageSujet: Re: -L'ombre d'Arker- [Chapitre 4]    Jeu 10 Sep - 22:07

"- Nathar t'appelle.
- Cela m'est égal, je lui ai déjà dit que ma présence à ses réunions était inutile.
- Hilkaan je te préviens, si tu ne sors pas de cette maudite auberge j'appelle le service d'aide pour les personnes agées, et crois moi cette solution ne va pas te plaire.
- Oh, tu n'as pas intérêt...
- Oui excuse moi. Ils ont récemment ouvert une maison de retraite en plein centre-ville avec des promenades organisées, je vais peut-être plutôt t'envoyer là-bas, ça te conviendrait mieux?
- Ce que tu peux m'embêter des fois..."

Hilkaan se leva et se prépara pour assister à la réunion organisée par Nathar, laissant sa conjointe seule dans la petite chambre de l'auberge. Le carosse impérial l'attendait à l'extérieur, ce qui l'énerva d'autant plus : tout le monde à la vue du carosse s'approchait, l'observait et murmurait des choses entre eux. Arrivé au sommet de Red Opera après une bonne heure, Nathar et Dilva vinrent l'accueillir. Il leur souria poliment.

"- Ah, Hilkaan ! Tu as bien fini par venir.
- À vrai dire, je ne serais probablement pas venu si ma femme ne m'avait pas menacé de me mettre de force dans une maison de retraite. Enfin bon, me voila."

Il y eu un silence gêné, puis Nathar fit signe à ses généraux d'entrer dans la salle de réunion. Dilva et Hilkaan suivirent eux aussi et s'assirent à leurs places respectives, près de la Chimère et Nathar. Une étrange femme était elle-aussi présente et semblait familière à Hilkaan... Sans qu'il la reconnaisse pour autant. Une fois le silence installé, Nathar prit la parole :

"- Pour la èniemme fois depuis les dernières années, nous sommes en guerre, attaqué par un tyran qui a réussi à manipuler un peuple qui nous était pourtant devenu ami. Nous ne sommes pas certains de gagner cette bataille mais nous devons faire de notre mieux pour affaiblir au maximum l'armée ennemie, qui semble avoir pour but d'atteindre Katandre..."

Et ce discours de guerre qu'Hilkaan avait entendu tant de fois continua, suivi d'un débat sur la stratégie qu'il fallait adopter. Les voix s'élevaient dès que deux personnes n'étaient pas du même avis, et Nathar ou Dilva demandaient le silence quand les discussions s'égaraient. Une réunion habituelle. Ce qui attirait cependant l'attention d'Hilkaan, c'était cette jeune femme qui semblait avoir un corps à moitié mécanique. Il était certain de l'avoir vue quelque part... Il tenta de chercher ce visage dans sa mémoire pendant plusieurs minutes, mais rien ne lui vint à l'idée. Mais si ! C'était celle qui travaillait dans...

"- Et toi Hilkaan, qu'en pense-tu?"

Toute la table était tournée vers lui, s'attendant à ce qu'il donne son avis sur la conversation qu'ils venaient d'avoir. Celle qu'Hilkaan n'avait absolument pas écoutée. Il jeta un regard inquiet à Dilva, qui se retint de rire en voyant son visage décomposé.

"- Ce... Ce que j'en pense? Penser de quoi?
- De ce nous comptons faire grâce à Kate, enfin !
- Kate ?" Demanda-t-il, complétement perdu. Puis, devinant que ce nom était celui de la femme qu'il avait observé auparavant, il fit semblant de comprendre la situation. "Si elle a les capacités pour accomplir une telle tâche, laissons-là faire ! Il se peut qu'elle soit la seule à pouvoir agir directement.
- Excuse-moi Hilkaan... Mais de quelle tâche veux-tu parler?"

Nouveau silence gêné. Dilva, cette fois, ne put s'empêcher de rire et dû quitter la pièce pour se calmer. Certains généraux s'étaient eux aussi mis à rire sans même savoir pourquoi, tant le comportement de l'impératrice semblait déplacé. Une fois de plus, Hilkaan tenta de trouver une phrase intelligente pour se rattraper et s'exclama :

"- Mais enfin, ce n'est pas compliqué ! Nous savons tous que nos généraux défendront chacun une position sur notre continent -qui est devenu d'avantage une île qu'un continent tellement il a perdu de sa superficie, d'ailleurs- , tandis que nous garderont notre meilleur général, la Chimère, avec une partie des troupes qui prendront l'ennemi par surprise si les événements sont mauvais pour nous. Qu'est-ce que Kate aura à faire là-dedans? Si nous sommes battus, ce ne sera pas elle qui tuera les cinq cents ennemis restants ! Si la Chimère ne parvient pas à sauver Nethergrad avec son armée et que nous perdons, Kate profitera du moment de gloire des Natafarkiens pour s'attaquer à Mhendhorl par surprise."

Cette fois, tout le monde se tû. Dilva, qui avait néanmoin écouté Hilkaan de l'extérieur de la pièce revint, bouche bée. Nathar, hochant lentement de la tête, affirma :

"- Ce n'est pas entièrement ce que nous avions prévu, mais c'est une possibilité, oui... Quelqu'un voudrait-il donner son avis sur cette stratégie?"

Personne n'argumenta, et on se mit d'accord pour mettre en place la stratégie d'Hilkaan. Lui-même n'en croyait pas ses yeux. On déclara la réunion terminée et les dirigeants accompagnés de Kate et Hilkaan quittèrent la pièce tandis que les généraux continuaient de discuter pour savoir combien de troupes exactement seraient placées aux endroits voulus. Dilva rejoignit Hilkaan alors qu'il décendait les immenses marches de la cité.

"- Moi qui me moquais de toi, tu m'as impressionnée", dit-elle avec un sourire en coin, "Espérons juste que cette stratégie fonctionne.
- C'est encore ce qui me fait plus peur... Quand je lance des idées en l'air et que l'on me prend au sérieux, le résultat n'est pas toujours très bon.
- L'avenir nous le dira ! Tu sais, j'ai vu des armées se faire terrasser plus d'une fois, si les choses vont mal, nous arriveront à nous relever."

Voyant Kate descendre elle aussi, Hilkaan décida d'aller lui parler. Après tout, elle allait être une des personnes les plus importante de la bataille qui allait suivre...

"Excuse-moi... Kate? Pourrais-je te parler un instant?"

La cyborg, étonnée, s'approcha de lui : "- Que voulez-vous?
- Je voudrais que tu me dises quelque chose. As-tu travaillé dans le laboratoire Arker?
- Si bien que j'en porte presque le nom. Arker est mon père... Il est possible que l'ont se soit croisés lorsqu'il travaillait encore avec Azenstein, quoique ma mémoire est incomplète.
- Est-tu donc celle qu'ils appelaient Kate Omega dans le laboratoire? La pauvre fille qui a été transformée en cyborg?
- C'est... C'est exact."

Il s'approcha alors encore d'avantage d'elle et lui murmura :
"- Kate, ton père t'as créée avec la meilleure technologie qui nous est connue, et tu as l'avantage d'être la seule cyborg ayant une intelligence qui -contrairement à Arkas- n'est pas artificielle mais humaine. Alors fais-en bon usage, car ceux avant toi on utilisé leur corps pour dominer le monde entier. Arrête Mhendhorl avant qu'il atteigne Katandre, ne le laisse pas avoir ce qu'il veut."

La femme, un peu désorientée, hocha de la tête puis continua son chemin avant qu'il soit ravagé par la guerre. Car celui-ci n'allait pas être épargné.


Un massacre. Du sang, des corps, des membres, des visages impossible à reconnaître tellement ils avaient été déformés par les coups de l'ennemi.
Kate marcha à travers le champ de bataille en essayant d'éviter les cadavres qui jonchaient le sol. Elle regarda au loin et apperçu le dernier navire Natafarkien restant, fonçant vers Katandre. Impossible de le rattraper. Le navire était englobé de la magie noire de Mendhorl et sa vitesse était telle que même les propulseurs de Kate ne pouvaient l'égaler. Elle avait à plusieurs reprises tenté des attaques sur le tyran Natafarkien pendant la bataille, mais celui-ci était trop protégé par sa garde d'honneur pour qu'il puisse recevoir quelconque blessure. L'armée de Mendhorl avait cependant été grandement affaiblie, ce qui était le but premier de Nathar.
Mais Kate, malgré la conviction qu'elle avait que la mission qu'on lui avait confiée était impossible à accomplir, ressentait le profond sentiment d'avoir perdu.


Mitrinthia vit apparaître à l'entrée de l'auberge l'étrange femme qu'elle avait aperçue plusieurs semaines auparavant dans la salle d'interrogatoire. Or celle-ci vint cette fois à sa rencontre, et lui demanda :

"- Savez vous où est... L'épouse d'Hilkaan?
- Elle est devant vous-même, mademoiselle."

Kate parut étonnée, puis elle pris une longue inspiration avant de déclarer :

"- Dites à votre mari que sa stratégie a échoué s'il vous plaît. Et que j'en suis terriblement désolée.
- Je... M'en occuperai oui. Avez vous d'autre chose à lui faire communiquer?
- ... Dites lui également que je n'ai pas abandonné."

Et avec ces paroles elle tourna les talons et sorti de l'auberge marchant d'un pas rapide, les poings fermés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: -L'ombre d'Arker- [Chapitre 4]    

Revenir en haut Aller en bas
 
-L'ombre d'Arker- [Chapitre 4]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grimoire d'un Esprit de L'Ombre - Chapitre I - II - III
» carte de l'ombre et "n'importe qu'elle phase"
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Le pretre ombre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Serveur Minecraft Nethergrad :: Encyclopedie Netharienne :: Histoire :: Tome 1 - Avhen-
Sauter vers: